Deux membres de la MCPC au Ministère de l’Education Nationale

Gilly-sur-Loire

Deux membres de la MCPC au Ministère de l’Education Nationale

La Maison Collective des Précaires et Chômeurs, dont Liliane Daguin, Présidente et Valérie Astier ont été reçues au Ministère de l’Education Nationale ce mardi pour évoquer la problématique des contrats aidés concernant les Assistantes de Vie Scolaire (AVS) et les Accompagnants d’Elève en Situation d’Handicap (AESH).

Ce rendez-vous s’est déroulé en présence de Pierre-Edouard Magnan, Délégué Fédéral du Mouvement National des Chômeurs et des Précaires et de deux conseillers de la ministre de l’Education Nationale. Lors de cet entretien, Liliane Daguin a d’abord présenté les missions et les buts de la Maison Collective des Précaires et Chômeurs avant d’expliquer que « l’objectif des contrats aidés avait pour objet de faciliter l’insertion professionnelle des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d’accès à l’emploi mais je regrette que ces derniers n’apportent pas l’espoir escompté, à savoir la pérennité de l’emploi. Je tiens à dénoncer l’absence persistante et abusive de formations diplômantes et qualifiantes pour les personnes recrutées par l’intermédiaire de ces contrats. Ces formations sont pourtant dues par les employeurs en contrepartie des aides octroyées. Ceci est un vrai problème d’autant plus qu’ils touchent beaucoup de personnes et surtout que l’utilisation des Contrats Unique d’Insertion (CUI) sont utilisés pour pourvoir des emplois permanents ».

aDSCN2969aLes problématiques avancées par Liliane Daguin ont bien été prises en compte par les conseillers avec lesquels s’est instauré un dialogue constructif autour du traitement de ces dysfonctionnements. Une nouvelle rencontre sera organisée au Ministère de l’Education Nationale, à l’automne 2016, après la rentrée des classes.

Dans les cinq prochaines années, 56 000 contrats aidés seront transformés en 32 000 emplois d’AESH, au rythme de 11 200 contrats aidés par an. Par ailleurs, un nouveau diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social a été créé en janvier 2016. Grâce à la mise en place de ces actions, l’Education Nationale fait part de sa volonté d’offrir des perspectives d’emplois aux personnes occupant des postes d’AVS ou d’AESH.

 

Laisser un commentaire