ACCUEILPOLITIQUEFIL INFO Pôle emploi : « Nous nous sentons, en tant qu’agents, instrumentalisés par la tutelle » (SNU)

A lire et écouter sur:  http://www.franceinfo.fr/fil-info/article/pole-emploi-nous-nous-sentons-en-tant-qu-agents-instrumentalises-par-la-tutelle-snu-809883

François Hollande en visite dans une agence Pôle emploi en 2012

François Hollande en visite dans une agence Pôle emploi en 2012 © AFP / BERTRAND LANGLOIS

Après les révélations du Canard Enchaîné ce mercredi matin, qui affirme qu’une « instruction » a été diffusée au sein de Pôle emploi afin d’envoyer davantage de chômeurs en formation, le délégué central du SNU Pôle emploi explique sur France Info : « Notre travail n’est pas de faire baisser la courbe ». Il soupçonne une logique statistique.

 

« Nous nous sentons, en tant qu’agents, instrumentalisés par la tutelle », a dénoncé ce mercredi sur France Info le délégué central du SNU Pôle emploi, Jean-Charles Steyger, après les révélations du Canard Enchaîné. Selon l’hebdomadaire satirique, une « instruction » a été diffusée au sein de Pôle emploi afin d’envoyer davantage de chômeurs en formation, 500.000 au total d’ici décembre 2016 dans la catégorie A (sans aucune activité). Un milliard d’euros ont été débloqués pour financer ce plan.

A LIRE AUSSI ►►►Les radiations expliquent-elles la baisse du chômage ?

 
 Ce que nous soupçonnons aujourd’hui, c’est qu’il y a bien, dans chaque direction régionale de Pôle emploi, une pression avec des indicateurs qui doivent probablement exister. De fait, on voit bien qu’il y a une volonté d’accélérer l’entrée en formation des chômeurs et par conséquent d’accélérer la baisse du nombre de chômeurs en catégorie A » – Jean-Charles Steyger, SNU.

 

« Notre travail n’est pas de faire baisser la courbe. (…) Le tout n’est pas d’orienter les gens sur des places de formation. Il faut que les formations soient utiles au marché du travail. (…) Or les formations qui leurs sont proposées sont de courte durée et ont peu d’effets sur leur insertion à long terme sur le marché du travail« , a regretté le délégué central du SNU Pôle emploi.

 

« Une logique de statistiques à apporter sur un plateau au président de la République » – Jean-Charles Steyger (SNU Pôle emploi)
 

Laisser un commentaire