Macron refuse de donner la liste de ses donateurs de campagne.
Avec Macron, c’est zéro transparence.
Est-ce qu’il a honte d’avouer que c’est un des candidats des ultra riches ?

Alors que Benoît Hamon l’avais mis au défi de rendre publique sa liste de donateurs pour prouver qu’il était bien « hors système », l’ancien ministre de l’Économie lui a rappelé ce vendredi matin que la loi l’interdisait.

Emmanuel Macron le 16 novembre 2016. ( AFP / PATRICK KOVARIK )

« Emmanuel Macron a une campagne apparemment très riche, liée à des dons nombreux », a relevé Benoît Hamon sur BFMTV et RMC jeudi 17 novembre, au lendemain de l’annonce de la candidature de l’ancien ministre de l’Économie. Le candidat à la primaire de gauche lui a même lancé un défi : « Eh bien moi, je lui propose de répondre à la question suivante : ‘si tu es hors système, acceptes-tu de rendre publics et transparents les donateurs à ta campagne?' »

« Peu importe s’il est soutenu par des banquiers, des gens très riches, c’est son droit (…), mais l’acte qui démontrerait que lui veut être transparent sur l’absence de conflit d’intérêts possible, ce serait de rendre publique la liste des donateurs », a-t-il dit, précisant que lui-même le ferait.

Un défi qu’Emmanuel Macron a rejeté au micro d’Europe 1 ce vendredi matin 18 novembre, indiquant que la loi lui interdisait de rendre publiques de telles informations. « Un ancien ministre devrait savoir qu’il faut respecter la loi (…). La loi, parce qu’elle protège l’intimité, elle m’empêche de vous donner les noms de celles et ceux qui ont donné », a-t-il affirmé.

« C’est de la démagogie », a-t-il dénoncé. « Je suis en effet hors système puisque j’ai créé un mouvement (…) et ce mouvement n’a aucune subvention publique, donc chez moi on ne vit pas du contribuable ». « Je ne vis que des dons », a-t-il ajouté, parlant de « plus de 10.000 donateurs », dont une très grande majorité de petits dons de 40-50 euros, et de « 5% des dons qui dépassent 1.000 euros ».

 

Laisser un commentaire