Selon le «Canard enchaîné», Pénélope Fillon aurait été rémunérée pour un emploi fictif à l’Assemblée

648x415_penelope-francois-fillon (1)

 

Source : http://www.20minutes.fr/politique/2001915-20170124-selon-canard-enchaine-penelope-fillon-remuneree-emploi-fictif-assemblee

 

 

Près de « 500.000 euros brut » en huit ans. C’est ce qu’aurait perçu Pénélope Fillon, comme attachée parlementaire de son mari François ou du suppléant de celui-ci, ainsi que par la Revue des deux mondes, affirme Le Canard enchaîné dans son édition à paraître mercredi.

image: http://s2.lemde.fr/image/2017/01/24/534×0/5068487_6_f99f_penelope-fillon-le-11-decembre-a_0c1af8e68ee50473641f374f9afb5689.jpg

Penelope Fillon, le 11 décembre, à Sablé-sur-Sarthe.

Penelope Fillon a perçu quelque 500 000 euros brut en tant qu’attachée parlementaire, révèle dans son édition à paraître mercredi 25 janvier Le Canard enchaîné. Il n’est pas interdit aux parlementaires de faire embaucher des proches comme collaborateurs, à condition qu’il ne s’agisse pas d’emplois fictifs. Or l’épouse de François Fillon – candidat du parti Les Républicains à l’élection présidentielle et élu à l’Assemblée depuis 1981 – est plutôt connue pour ne pas intervenir dans les affaires politiques de son mari. Interrogée par l’hebdomadaire satirique, une ancienne collaboratrice parlementaire de M. Fillon dit d’ailleurs « n’avoir jamais travaillé avec elle ».

D’après « les feuilles de paie » que s’est procurées l’hebdomadaire, Mme Fillon a été rémunérée de 1998 à 2002 par son mari, député de la Sarthe, sur l’enveloppe réservée aux députés et aux sénateurs. A partir de 2002, après l’entrée de M. Fillon au gouvernement, Mme Fillon devient collaboratrice de Marc Joulaud, suppléant de son mari. D’après les chiffres obtenus par Le Canard enchaîné, c’est à cette période qu’elle a été rémunérée le plus (de 6 900 à 7 900 euros mensuels).

« Je n’ai jamais rencontré Penelope Fillon »

En 2012, Le Canard enchaîné affirme que Mme Fillon a de nouveau été rémunérée « pendant six mois au moins » quand son mari est devenu député de Paris, après cinq ans à Matignon. « Au total, Penelope aura perçu environ 500 000 euros brut sur les caisses parlementaires » en huit ans, écrit l’hebdomadaire.

Le Canard enchaîné affirme par ailleurs que Mme Fillon fut aussi salariée, du 2 mai 2012 à décembre 2013, de La Revue des Deux Mondes, propriété de Marc Ladreit de Lacharrière (président-directeur général de Fimalac), un ami de M. Fillon. Elle touchait alors environ 5 000 euros brut par mois.

Interrogé par l’hebdomadaire, le directeur de la revue, Michel Crépu, se dit « sidéré » : « Je n’ai jamais rencontré Penelope Fillon et je ne l’ai jamais vue dans les bureaux de la revue. » Il précise toutefois que Mme Fillon a signé « deux ou peut-être trois notes de lecture ».

L’entourage de l’ancien premier ministre a réagi auprès du Monde, jugeant que M. Crépu était « mal renseigné » : « Oui, Mme Fillon a été la collaboratrice de François Fillon ; oui, elle a travaillé pour La Revue des Deux Mondes ; et oui, c’est fréquent que les conjoints des parlementaires soient leur collaborateur, à gauche comme à droite. Mme Fillon a fait des études de droit et de littérature. Elle a toujours travaillé dans l’ombre, car ce n’est pas son style de se mettre en avant. »

Candidats malheureux à la primaire de la droite, Jean-François Copé et Bruno Le Maire avaient eux aussi été épinglés pour avoir rémunér
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/01/24/la-femme-de-francois-fillon-a-percu-500-000-euros-comme-attachee-parlementaire_5068488_823448.html#FGeCMdQk08VExWwO.99

 

Laisser un commentaire