Communiqué du MNCP

 

 

A chaque chômeur son bracelet électronique, M. Gattaz ?

Le Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) s’indigne des propos de M. Gattaz, président du Medef, qui a évoqué l’éventualité d’un « contrôle journalier » des chômeurs.

French employer federation Medef head Pierre Gattaz leaves after a meeting with French Prime Minister and French Minister of Labour at the Hotel de Matignon on July 25, 2017. / AFP PHOTO / bertrand GUAY

Ces propos rejoignent ceux tenus quotidiennement par le Président de la République et les membres de son gouvernement qui stigmatisent les chômeurs en les insultant, en les traitant de « fainéants », de « multirécidivistes » et en les accusant de profiter des allocations chômage pour prendre « deux ans de vacances ». Des chiffres, des preuves M. Gattaz !

Ça suffit ! Ce mépris n’a pas d’autre motivation que l’intention de diviser et de monter l’ensemble de la population contre une catégorie déjà en très grande difficulté qui n’a pas les moyens de répliquer.

images (3)

L’idée d’un contrôle journalier est non seulement ignoble mais aussi parfaitement ridicule car inapplicable. Il faudrait embaucher des milliers de contrôleurs sauf à faire porter un bracelet électronique à chacun des 6 millions d’inscrits à Pôle emploi.

A propos, qui a contrôlé l’utilisation des 40 milliards du CICE qui devaient servir à créer un million d’emplois ?
La fraude des chômeurs est dérisoire si on la rapporte notamment à la fraude fiscale des riches. 
La grande majorité des chômeurs n’a pas de revenus suffisants pour prendre des vacances (moins d’un chômeur sur deux est indemnisé).

pierre-gattaz

Par ailleurs, ils cherchent des emplois et reprennent un travail, souvent précaire (80% des embauches), bien avant la fin de leurs droits à indemnisation.

Le MNCP est disponible pour un débat public sur ses propositions afin d’en finir avec le chômage et la précarité.

Jacqueline Balsan
Présidente
Paris, mercredi 18 octobre 2017

 

 

Laisser un commentaire