Communication du MNCP :Contrôle, radiations, sanctions. » Pas de trêve des confiseurs pour les chômeurs ! »

 

Le 26 décembre 2017

 

 

Si pour ce gouvernement, les chômeurs sont souvent en vacances, force est de reconnaître que, quand il s’agit de taper sur les plus précaires, les ministres ne s’arrêtent jamais !

 

Nous avions déjà vu celui du Logement réduire les APL, celui de l’Economie tailler dans les emplois aidés, celui de l’Intérieur s’en prendre aux SDF sans-papier, voilà que le ministère du Travail décide, entre cadeaux de Noël et étrennes du nouvel an de s’attaquer aux chômeurs.

pierre-gattaz

 

Alors que la recherche d’un emploi est un parcours du combattant inimaginable, alors qu’il y a moins d’un emploi pour 10 chômeurs, voilà le gouvernement, si l’on en croit le toujours bien informé Canard Enchaîné,  qui prépare une attaque en règle pour pousser ces personnes vers encore plus de précarité en augmentant les sanctions et les radiations pour insuffisance de recherche d’emploi.

French employer federation Medef head Pierre Gattaz leaves after a meeting with French Prime Minister and French Minister of Labour at the Hotel de Matignon on July 25, 2017. / AFP PHOTO / bertrand GUAY

French employer federation Medef head Pierre Gattaz leaves after a meeting with French Prime Minister and French Minister of Labour at the Hotel de Matignon on July 25, 2017. / AFP PHOTO / bertrand GUAY

Que nous annonce-t-on ?

  • Division par deux des allocations pour deux mois en cas de défaut de recherche d’emploi
  • Suppression temporaire ou définitive des allocations chômage en cas de récidive
  • Obligation pour les chômeurs de rendre compte mensuellement de son activité

DDGc4xLXsAAX4MZ

Quel est le but du gouvernement ?

  • Faire des chômeurs des coupables responsables de ne pas avoir d’emploi ?
  • Transformer des chômeurs en pauvres et les exclure définitivement de la société ?
  • Les pousser hors du service public de l’emploi pour faire baisser la courbe du chômage ?
  • Mettre en œuvre la doctrine bornée et odieuse du MEDEF ?Quelle que soit la bonne réponse, elle est écœurante et scandaleuse !

zTxAyPEewAOzlRw-800x450-noPad

Le Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) exige que cette note soit dénoncée et que son contenu soit purement et simplement condamné par la ministre du Travail, qui devrait garantir les droits des chômeurs, dont elle est, après tout, la ministre. Ce dont les chômeurs ont besoin, c’est d’accompagnement et d’emplois, pas de menaces ni de sanctions !

 

Le MNCP, une fois ces pistes aussi inutiles que honteuses abandonnées, demande que les chômeurs soient enfin associés aux discussions sur l’avenir de l’assurance-chômage, sujet dont ils sont les plus fins connaisseurs et qui les concerne plus que quiconque.

 

 

 

 

 

Contact presse : Jacqueline Balsan, Présidente du MNCP, 06 84 95 34 08

Pierre-Edouard Magnan, membre du Bureau national, 06 79 91 63 18

Laisser un commentaire