Ces aides à domicile qui souffrent dans leur travail

OURCES :http://c.lejsl.com/edition-le-creusot/2018/01/25/ces-aides-a-domicile-qui-souffrent-dans-leur-travail

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMER

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

One thought on “Ces aides à domicile qui souffrent dans leur travail

  1. Julie

    Lors d’un stage que j’ai effectué auprès d’une infirmière libérale, j’ai eu l’occasion de rencontrer un certain nombre d’aides à domicile et d’observer leurs conditions de travail sur place. Et je ne peux que confirmer ce qui est rapporter dans ces articles. Sans entrer dans les détails de ce que j’ai pu voir et entendre, je dirais juste que c’est réellement un métier aussi difficile psychologiquement que physiquement. Presque toutes (car je n’ai rencontré que des femmes) étaient employées par des associations agréées par l’État au titre des emplois de services à la personne, associations qui accompagnent et mettent à disposition ces publics, en difficulté professionnelle et sociale, pour des prestations aux domiciles de personnes âgées, malades ou encore handicapées.
    Sur un marché de l’emploi toujours plus mal en point, une grande partie de ces employés n’ont souvent guère d’autres choix que de suivre cette voie professionnelle afin de survivre et sortir de l’exclusion. Et même si ce métier n’est pas une vocation pour tous ceux qui l’exercent, ils s’y emploient avec beaucoup de courage, d’énergie et de compassion. Je l’ai constaté et je les admire aussi pour ça, mais suis inquiète quant aux sentiments de mal-être voire de déprime que cela peut engendrer.
    Alors, oui, comme le personnel soignant, ces aides à domicile, auxiliaires de vie… méritent largement plus de reconnaisses, plus de moyens, plus de soutien et d’accompagnement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.