Assurance-chômage à la sauce Macron Les chômeurs menacés d’une indigestion de poudre de perlimpinpin!

 

Assurance-chômage à la sauce Macron :

Les chômeurs menacés d’une indigestion 

de poudre de perlimpinpin!

 

 

Depuis 9 mois, la ministre du Travail, Mme Pénicaud, n’a toujours pas trouvé le temps de recevoir les chômeurs et précaires. Mais elle est parvenue à prendre celui de s’exprimer dans la presse pour faire de la communication sur le dos de ces derniers en n’oubliant pas de les menacer une fois de plus.

 

Que nous annonce-t-on ?

  • Un droit à l’assurance-chômage pour les démissionnaires. Une belle promo qui cache en réalité une inévitable usine à gaz pour définir quelle reconversion ou quel projet d’entreprise pourra valoir à quelques 20 ou 30 000 chanceux une allocation : nous pouvons prévoir que le startuper aura plus de chance que l’agent d’entretien de gagner à cette loterie !
  • Un droit au chômage pour les indépendants. Il s’agit en fait d’un RSA à peine amélioré de 6 mois pour celles et ceux qui seront en liquidation judiciaire et auront eu en amont un chiffre d’affaires dérisoire : ceux des indépendants qui n’attendent pas la faillite pour arrêter seront exclus, de même que ceux qui sont victimes des hasards de la vie. Face à des vraies situations de précarité, on veut nous faire croire que l’on va écoper la mer avec une petite cuillère !
  • Un contrôle accru pour tous les chômeurs : dès qu’il ne s’agit pas d’un droit, c’est sûr, simple et clair. Comme, aux dires de la ministre, une infime minorité de personnes profiteraient du système, c’est pour une anecdote statistique que l’on va créer 400 postes, et rien pour tous les autres qui cherchent travail, formation et accompagnement. Pour avoir une chance d’être suivi par un être humain à Pôle emploi, il faudra donc désormais ne plus chercher d’emploi !

 

Le Mouvement National des Chômeurs et Précaires (MNCP) dénonce naturellement une non-réforme et un nouveau coup porté aux droits des chômeurs. Le MNCP porte des propositions pour une vraie réforme et il exige d’être reçu au plus vite par la ministre du Travail, dont nous attendons qu’elle écoute la parole des premiers concernés, qu’elle cesse de détruire leurs droits et qu’elle leur accorde le respect auquel ils ont droit.

 

Ce dont les chômeurs ont besoin, c’est d’accompagnement et d’emplois, pas de communication ni de sanctions !

 

 

 

Contact presse : Jacqueline Balsan, Présidente du MNCP, 06 84 95 34 08

Pierre-Edouard Magnan, délégué fédéral, 06 79 91 63 18

One thought on “Assurance-chômage à la sauce Macron Les chômeurs menacés d’une indigestion de poudre de perlimpinpin!

  1. fb

    Bonjour,
    je vous joint le mail que j’ai envoyé à pole sans emploi et vous suggère d’aller voir les vrais chiffres des précaires en France (http://dares-travail-emploi.fr//IMG/di_mensuel-iwuhny.pdf ainsi que le blog de liliane held-khawan( comment 97% des députés ont fait capoter la lutte contre l’évasion fiscale). C’est juste un échantillon, n’oubliez pas que depuis l’emprunt en 1973 de 7,5 milliards à la banque Rothschild, la France dépend de la finance et continue de payer (endettement actuel de chaque français aujourd’hui est de presque 40 milles euros), traité de Lisbonne bafouant le référendum, banque de France appartenant à la banque européenne ( impliquant l’illégitimité de l’état français).
    Bonjour,
    en réponse au mail du 11.12.2017.
    si mon cv date de plus de six mois et risque de ne pas être vu par les employeurs, les raisons en sont simples,tout d’abord m’étant inscrit le 27.09.2017;vous m’envoyez un courrier le 28.09.2017 me disant que je n’ai pas droit à l’are ,s’en ai suivi un échange de courriers et de mails dans lesquels vous me demandez les conclusions de mon ex « avocate » afin de savoir si ma prise d’acte est légitime ou il apparaît que mon tarif horaire n’est pas respecter ainsi que l’avis de la médecine du travail malgré ma demande de maladie professionnelle,du harcèlement donc j’ai été victime etc, vous rappelant qu’en France seul un juge peut jugé (voir courriers que je vous ai envoyé), que la prise d’acte est reconnu par le code du travail (issu du code civil mais pas par vous)à ce propos, la prise d’acte est admise quand l’employeur manque gravement à ses obligations contractuelles (cassation sociale,23 janvier 2013,n° 11-20.356. Je n’ai jamais eu accès à mon dossier malgré ma demande, j’ai eu rendez-vous afin de clarifier la situation(suite à votre appel) ;vous demandant mon dossier à mon arrivée, vous n’aviez ni ordi,ni dossier dans la salle ou nous sommes allés et avez balbutiez (le directeur ne peut ou ne veut pas vous recevoir malgré ma demande),en plus vous me menacez d’écrire au conseil général au cas ou je toucherai le rsa, vous me radiez pour cause d’AM alors que j’était en AT (tout comme la prise d’acte non prise en compte par le serveur informatique,on ne peut s’actualisez que par dol).
    A propos de la convention d’assurance chômage,celle-ci ayant été annulée en date du 1.3.2016 (sauf en ce qui concerne la récupération des prestations versées à tort et des obligations déclaratives des assurés), la nouvelle entrant en vigueur le 1.11.2017, par ailleurs d’après une réponse de manuel valls à un défenseur des droits ce trop perçu est du au fait que les demandeurs d’emplois déclarant leur ressources(actualisation) alors que les employeurs vous les ont déjà déclarés.
    De fait, vous comprendrez bien que je n’ai pas donné suite par dépit et abattement suite à ces agissements dictatoriaux de votre part, ce qui est dommage cela vous aurai permis de continuer à me proposer des offres d’emploi de bûcheron et d’apprenti serveur malgré mon cv de conducteur et de ne pas donné suite à ma demande de renouvellement cariste malgré ma demande lors de mon entretien et malgré l’objectif du gouvernement en 2016 (1,8 milliards débloqués),afin de sortir de la catégorie A,nul besoin ayant été radié donc plus catégorisé, et pourtant il à été distribué à hauteur de 500 milles euros à des djihadistes entre mi 2012 et mi 2017
    En plus lorsque j’envoie les conclusions de mon ex avocate vous disant que c’est confidentiel alors que vous les transmettez à vos collègues (ex: de la part de veronique sarandao,il te répond…je voulais consulter son dossier mais panne info…)Il y en à encore bien à dire mais bref voici ce qu’il faut en retenir…(erreur de ponctuation tout comme veronique sarandao), refusant la dictature sous toute forme, la non visibilité de mon cv que je vous attribue, vous n’avez par ailleurs un taux de réussite d’un peu moins de treize pour cent, il aurait mieux valu remplacé pole emploi par le revenu universel; des deniers nous aurions économisés.
    N’étant pas contre le fait de me réinscrire, si mes droits sont respectés à partir de la date de mon inscription: par ailleurs au vu des conclusions;comment ai-je pu m’inscrire le 27.09.2016; mon ex employeur vous a-il-fait parvenir mon attestation en date du 15.09.2016 (date à laquelle il a pris connaissance de ma prise d’acte??.)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.