Je soutiens la personne, mais je combats les idées qu’elle porte !

 

La Députée Laetitia Avia a reçu des lettres d’insultes et des menaces à caractère raciste, l’homme que je suis n’accepte pas que l’on puisse tenir de tels discours d’intolérance et de bêtise.

Les propos diffusés par ces courriers, ne grandissent pas ceux qui les ont écrits, ils sont indignes et lâches. Tant sur ses origines Africaines, que sur la couleur de sa peau, elle ne diffère pas de nous !

L’Afrique est un continent dont nous avons encore beaucoup à apprendre et les Africains ne sont ni plus, ni moins que nos frères à nous, humains. Ce sont nos  nations, dites développées, qui sont  à la genèse de leurs difficultés, mais l’on n’efface pas d’un trait de plume,  des centaines d’années d’histoire politique, de domination, d’exploitation économique, tout en niant, nos responsabilités.

J’ai du respect pour la Députée Laetitia Avia, et moi anonyme, parmi les anonymes, je l’assure de mon soutien et cela sans réserve, même si je combats les idées qu’elle porte, ce sont les idées de son parti et celles de Monsieur Macron.

 

Je suis heureux de savoir que de nombreux Français, aient spontanément réagi contre la façon de faire, de ces gens sans courage, ni morale, qui se réfugient  dans l’anonymat des mots pour blesser une personne par l’insulte.

Je sais ce que le sens des mots, représente et combien il peut  faire très mal à ceux à qui ils sont destinés. Luttant pour le droit des Chômeurs et Précaires, avec mes camarades du MNCP, je suis indigné pour Madame Avia , comme je l’ai été pour les millions de Français, qui connaissent des situations de précarité, quand Monsieur Macron a  parlé de ceux qui ne  sont rien , quand Monsieur Sarkozy  a présenté les privés d’emploi « comme ceux qui  ne se lèvent pas le matin et qui vivent au crochet de ceux qui se lèvent  » ou bien encore les mots « de cancer de la société et d’assistés », employés pour qualifier, ceux qui chaque jour essaient de survivre avec des minimas sociaux , merci Monsieur Wauquiez !  Puis il y a aussi, ce Député LREM  qui a dit « que les chômeurs partaient en vacances aux Bahamas, avec leurs indemnités ». Une autre Députée LREM, se plaint de sa perte de salaire, en passant de son statut de Chef d’entreprise à celui de Députée, ce qui l’obligerait à manger des pâtes et à ressortir sa garde robe ancienne, pour se  vêtir. Qu’elle rencontre  des auxiliaires de vie au maigre salaire, qui s‘usent physiquement à la tâche, qu’elle regarde donc, avant de se plaindre, ce qu’il y a dans ces assiettes là ! !

Tout ça  pour dire que je suis triste et certainement amer, pourquoi personne ne se lève pour défendre aussi les millions de citoyens  en difficultés, qui sont insultés par des politiciens qui ne connaissent même pas, ce que vivent ces humains là.

 Au lieu de rassembler les Français autour d’un idéal de solidarité, noué par la grandeur d’un peuple, on les divise, on clive, on insulte c’est si simple, où est la grandeur dans tout cela !! 

Les retraités qui profiteraient du travail des actifs, les chômeurs ces paresseux, les cheminots ces nantis. Comment un Président qui se pense supérieur aux autres, peut avoir aussi une telle façon de faire ? Quand il prend les gens pour des imbéciles, en laissant entendre au Salon de l’Agriculture , par exemple,  en réponse aux questions  d’un jeune cheminot, qu’il ne pourra plus prétendre à une prime de chauffe (celle de la vapeur) jusqu’à la fin de sa carrière,  idiots ceux qui feront argent comptant de ce que leur dit,  ce Président là ! Car cette prime n’existe plus depuis les années soixante. Ridicule me direz-vous, non c’est simplement le moyen de faire une fois de plus,  passer la casse sociale que ce type porte au service de ceux qui ont le pouvoir de l’argent, en nous divisant les uns les autres.

Madame Avia, si je suis en colère contre ceux qui vous salissent, ma colère n’est pas exclusive, elle est aussi très forte envers ceux de votre parti ou de ce Président qui rabaissent sans aucune retenue les petites gens. Ils laissent aussi croire que la majorité des retraités sont des nantis et qu’ils doivent contribuer à améliorer, (à la marge) le salaire de ceux qui travaillent, pour payer leurs labeurs, pour que les entreprises, dont les  grands patrons et leurs actionnaires se  goinfrent encore plus !!!!

 

Les grandes voix qui défendaient ceux qui n’en avaient pas, (de voix), se sont éteintes, L’Abbé Pierre qui disait à ceux qui possédaient, que c’était eux qui avaient du sang sur les mains, et que ceux qui prenaient les armes pour survivre, étaient bien moins coupables. Stéphane Hessel qui nous demandait de nous indigner et de nous engager contre les injustices de notre époque.

Lucie et Raymond Aubrac qui jusqu’à la fin de leur vie, ont porté la flamme de la Résistance, pour que nous comprenions que nous en sommes les héritiers ; que c’était maintenant que cet héritage nous revenait et  que nous avions le devoir de faire que sa flamme ne s’éteigne jamais !  Et combien d’autres, comme Antoine de Saint Exupéry, qui avant de disparaître nous alertait dans sa lettre au Général X, de toute l’absurdité du système économique qui nous réduit   à la condition de robot, dont la programmation est production et consommation, nous bétail doux et soumis !  Nos élites, ne devraient-elles pas avoir l’obligation de lire Citadelle, avant de prétendre nous gouverner ?

Juste en aparté, parmi ces grandes personnes il nous reste un couple, les Klarsfeld, ces deux là, tout les éloignait, lui enfant de la déportation Juive, elle Allemande, au père soldat envoyé dans la tourmente. Leur force, c’est l’amour et  leur union, leur foi en la justice. Ils se sont toute leur vie, battus pour un idéal, afin que soient  jugés ceux qui ont porté la haine, l’intolérance, le racisme, la xénophobie, jusqu’au massacre de masse. Nous devrions suivre leur exemple, ils ont prouvé que nos différences quand on les unies, peuvent devenir une force contre l’horreur de l’arbitraire. Ils sont encore là et pour longtemps, je le souhaite. Nous devrions les célébrer,  pour leur dire ce que nous leur devons, ils ont rétabli l’honneur des humains que nous sommes. Sans haine, mais avec conviction ils ont permis à ceux qui sont morts et à ceux qui ont souffert, de ne pas rester que des ombres dans la mémoire collective.

 

 

Parfois quand je regarde Monsieur Macron, je vois un petit  Jules César, pétri d’orgueil,  qui méprise son peuple en ne l’écoutant pas, prétextant que ce peuple ne comprend pas la mondialisation et le capitalisme, que le monde change,  ce capitalisme fou pourtant  s’y nourrit comme un tique sur le bétail, en consommant la planète et les hommes, créant nombre de guerres absurdes, c’est vrai qu’il est bête ce peuple, qui ne comprend pas qu’il doit se sacrifier pour  ceux qui possèdent déjà tellement !

Mais attention Monsieur Macron, à trop vouloir souffler sur les braises de la division de votre peuple, vous risquez de ne plus être l’empereur César, mais devenir Néron incendiaire de Rome et de son empire !

Comprenez- vous les humains, que c’est la différence qui nous enrichie, le racisme c’est être bien pauvre et bien seul ?

 

Si un jour perdu dans le désert, mourant de soif, passe le caravanier, que diras-tu de lui ? Tu ne verras plus la couleur de sa peau, ni même sa langue que tu ne comprendras pas. Tu prendras la gourde qu’il te tendra, il te ramera à la vie, alors en lui tu ne verras plus que l’humain. A cet instant, il est devenu ton frère !

 

Et pour ceux qui ne comprennent rien, je dédie un extrait du Petit prince (pour Manu) :

 

 

Mais le vaniteux ne l’entendit pas. Les vaniteux n’entendent jamais que les louanges. – Est-ce que tu m’admires vraiment beaucoup ? demanda-t-il au petit prince. – Qu’est-ce que signifie admirer ? – Admirer signifie reconnaître que je suis l’homme le plus beau, le mieux habillé, le plus riche et le plus intelligent de la planète …

Antoine de Saint Exupéry  « le Petit Prince »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.