Les ailes tragiques des SCHNEIDER

Roger Gaborieau, journaliste, écrivain et pilote, nous entraîne sur les ailes tragiques, des Schneider, au fil des pages de son ouvrage il nous raconte la vie et les actes de héros, car ce sont bien de héros dont il nous parle ! Un livre qui donne soif et que l’on a envie de boire d’une traite, comme un verre d’eau fraîche pris à l’ombre d’une tonnelle un après-midi d’été.

A travers l’épopée des fils d’ Eugène II, maîtres de forges des usines du Creusot , l’auteur nous conte, l’histoire méconnue d’ Henri-Paul, de Jean et de Françoise Schneider, mais aussi celle de Charles qui jusqu’à sa mort précoce  au début des années soixante, présida au destin des Forges et ateliers des usines Schneider du Creusot .

 

 

arton5666 (1)

 

L’histoire de ces héros de l’aviation, est  méconnue des habitants du Creusot eux-mêmes, elle remet en cause la perception de la dynastie des Schneider. D’un paternalisme autoritaire, d’un règne sans partage sur un empire industriel, d’une certaine vision de l’ordre social et de ses hiérarchies, ici il est question d’honneur, de courage, d’abnégation, du sacrifice de soi pour une belle vision humaniste de la liberté. L’auteur parle aussi dans ce livre de la  fidélité en amitié et celui d’un amour fusionnel. Pour ce qui est de l’amitié ou de l’amour, c’est ici la mort qui les scellera à jamais dans le marbre de l’éternité.

 

images (1)

 

Voila de quoi réfléchir sur notre temps où l’on élève la réussite matérielle en dogme irrationnel, où l’on veut nous imposer un individualisme qui laisse la porte ouverte à la désespérance, au rejet de l’autre.

 

 

35

 

 

Dans ces destinées, peut être trouverez-vous de quoi espérer en l’homme. Les amis de Jean et de Françoise Schneider  se nommaient , Guillaumet , Mermoz et Saint -Exupéry, ceux qui risquaient  leurs vies pour relier les hommes en transportant le courrier entre les continents, écrivant dans le ciel en lettres d’or, le nom de l’Aéropostale. On nous parle de Françoise Schneider, qui s’est investie pour sauver des vie en partageant l’amour de l’aviation, que Jean lui a offert en mariage.

 

c7d34fef

 

Ce sont ces héros qui peuvent encore aujourd’hui nous donner envie d’être meilleurs et de comprendre comme le disait Saint-Exupéry que nous sommes tous, nous humains, dépendant les uns des autres, sur ce petit caillou qu’est notre planète.

Voici l’été, c’est le temps de prendre un peu de recul sur nos vies et l’agitation de notre époque; alors éteignez vos téléphones, installez-vous  à l’ombre bienveillante d’un bel arbre et lisez ce livre, il est une véritable antidote à notre individualisme et à nos égoïsmes imposés. Commander ici: 

LES AILES TRAGIQUES DES SCHNEIDER

téléchargement

 

Je tiens ici à remercier Madame Dominique Schneider, elle-même écrivain reconnue et appréciée, pour sa gentillesse et  m’avoir permis de rencontrer l’auteur de ce bel ouvrage, fruit d’un énorme travail et de beaucoup de recherches historiques. Je remercie Roger Gaborieau pour ce magnifique livre mais aussi  pour l’attention et l’intérêt qu’il porte à notre projet

Pascal Guillemoz 

(voir cette page ).

Saint-Exupéry, Jean Schneider et le Petit Prince (Saint Maurice de R / le Creusot )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.