Hommage au Sous-Lieutenant Joséphine Baker

89672

 

Oubliée par les jeunes générations, je me souviens enfant, alors que la télévision était encore en noir et blanc, de cette grande dame.

 

800px-Afhalen_van_Josephine_Baker_in_Frankrijk_Josephine_in_haar_tuin_Les_Milandes,_Bestanddeelnr_912-6479

 

Danseuse de la revue nègre, chanteuse, interprète de la célèbre chanson. Mon Pays c’est Paris, chanson restée dans le patrimoine national.

 


800px-Baker_Charleston

 

Nous avons en mémoire quelques héros de la résistance, mais collectivement, nous avons oublié qu’elle était aussi l’une des leurs.

 

 

images (4)

 

JosephineBakerBurlesque

 

 

 Elle n’était pas que cette danseuse dénudée ou cette chanteuse à la voix envoûtante.

 

jb_guerre7w

baker_josephine

 

Elle était aussi une grande dame ! Elle a consacré toute sa vie à la lutte contre le racisme, l’injustice, et enfin le nazisme, elle portait les valeurs de la fraternité humaine, elle croyait à un monde universel et beau.

 

 

washington-civil-rights-josephine-baker

 

 

Elle a consacré la fin de sa vie à sa tribu arc en ciel comme elle disait de ces enfants du monde qu’elle avait adoptés.

 

470688

 

 

 Nous avons le devoir de faire vivre le souvenir de cette grande dame dans la mémoire des générations futures.

 

 

 

Baker_Harcourt_1940_2

 Merci Joséphine, nous vous devons beaucoup.

Biographie

Freda Josephine McDonald est née le 3 juin 1906, à Saint-Louis dans le Missouri. Freda, toute petite, se fait remarquer par ses capacités à danser et à chanter. Elle s’engage très jeune dans une troupe qui sillonne les États-Unis et rencontre Willie Baker qu’elle épouse en 1921 et qu’elle quitte très vite pour tenter sa chance à New-York : Broadway la fait rêver et elle est sûre de son talent.

Changeant souvent de compagnie, elle se fait connaître, à moins de 20 ans par le spectacle La Revue nègre au théâtre des Champs Élysées à Paris alors qu’elle a à peine débarqué à Cherbourg (le 25 septembre 1925). Elle danse vêtue d’un simple pagne de bananes sur un rythme encore inconnu en Europe, le charleston. Vedette de music-hall dans le Paris de l’entre-deux-guerres, star internationale, elle obtient la nationalité française en 1937. Sa notoriété est ambiguë ; son talent est immense mais elle fait aussi rêver les hommes par son corps noir et dénudé, son sens de la liberté, ses idées émancipatrices… Cette liberté est aussi associée à un certain patriotisme et un réel amour pour la France. Pendant la Drôle de Guerre (1939), elle participe au Théâtre aux Armées et chante pour les soldats « J’ai deux amours »… Après la débâcle de juin 1940, elle est sollicitée par un officier du service des renseignements gaulliste pour rejoindre la Résistance et devient dès novembre 1940, un agent de la France libre. Joséphine Baker use tout d’abord de sa notoriété pour recueillir de précieuses informations pour la Résistance dans les dîners mondains et les night-clubs fréquentés par les officiers de la Wehrmacht. Sous couvert de ses activités artistiques, elle part ensuite en 1941 à Alger avec pour mission de recueillir des renseignements. Après le débarquement anglo-américain en Afrique du Nord, elle s’engage dans le Théâtre aux Armées alliées d’Algérie pour soutenir les combattants. Le 6 juin 1944, elle faillit disparaître dans un accident d’avion près de la Corse, libérée depuis septembre 1943. Joséphine Baker intègre officiellement le 23 juin 1944 l’armée de l’air avec le grade de sous-lieutenant et va suivre auprès du général de Lattre de Tassigny d’abord l’Armée B qui débarque en Provence puis la 1ère armée française en offrant concerts et spectacles.

Décorée le 6 octobre 1946 de la Médaille de la Résistance puis le 18 août 1961 de la Légion d’honneur, elle est aussi titulaire de la Croix de guerre avec palme. Décédée le 12 avril 1975 après un dernier succès à Bobino à Paris, elle reçoit les honneurs militaires avant d’être inhumée, le 15 avril 1975, à Monaco.

Sources:    https://achac.com/memoires-combattantes/josephine-baker-1906-1975/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.