Prestations sociales: Les Français veulent plus de solidarité (et c’est une nouveauté)

SOCIAL Pour la première fois depuis cinq ans, les Français sont nettement moins nombreux à souhaiter que les prestations sociales bénéficient aux seuls cotisants…

Source:

http://www.20minutes.fr/economie/1787867-20160216-prestations-sociales-francais-veulent-plus-solidarite-nouveaute

 

GIF color [gickr.com]_77766362-0d81-5e74-cd3e-c0b146206be6 (1)Une personne présente les brochures informant sur le nouveau RSA (revenu de solidarité active) mises à la disposition des usagers dans un centre de la CAF (Caisse d'allocations familiales) à Paris le 04 juin 2009

Les Français détestent-ils les pauvres ? Il y a un an et demi, 20 Minutes révélait une enquête du Credoc, un centre spécialisé dans l’observation des conditions de vie, démontrant que les citoyens faisaient preuve de moins en moins de bienveillance à l’égard des plus modestes, qu’ils tendaient à assimiler à des « assistés ».

Quelques mois plus tard, un autre rapport, commandé par la Direction générale de la cohésion sociale, montrait que les citoyens étaient de moins en moins attachés à notre système de protection sociale. Mais tout a désormais changé. « Pour la première fois depuis 2010, le soutien à l’universalité des prestations sociales se renforce », assure le Baromètre 2015 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).

Changement sur les allocations chômage

Cette enquête* prouve que les Français en appellent de nouveau à une plus grande solidarité : « Ils sont nettement moins nombreux à souhaiter que les prestations sociales bénéficient aux seuls cotisants, ce qui marque une rupture avec la tendance des années précédentes ».

Le changement est radical : la demande d’universalité des prestations pour l’assurance maladie progresse de 6 points (83 % au total), celle pour les retraites gagne 5 points (60 % au total). Ils pensent également que les allocations familialeset les allocations chômage doivent être destinées, non pas à ceux qui cotisent, mais uniquement à ceux qui ne peuvent pas ou n’ont pas les moyens de s’en sortir seuls (respectivement + 13 et + 4 points). Rappelons qu’entre 2010 et 2014, la part des personnes qui pensaient que les allocations chômage devraient bénéficier uniquement aux cotisants était en forte hausse, à +22 points.

Plus de huit Français sur dix souhaitent également une hausse du Smic, preuve du soutien aux personnes en emploi les moins bien rémunérées, et une majorité voudrait également voir le montant du RSA augmenter, aidant ainsi les personnes les plus en difficulté.

Les femmes sont les plus demandeuses

Ce sont surtout les femmes qui se montrent plus favorables au maintien et à l’augmentation du niveau des prestations sociales. Par ailleurs, et ce résultat ne surprendra personne, elles considèrent plus souvent que les hommes (43 % contre 33 %) que les aides à la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle devraient être un objectif prioritaire de la politique familiale.

Autre enseignement de ce baromètre : les Français dressent un panorama toujours négatif de l’état de la société qu’ils jugent plutôt injuste (76 %). Près de 90 % d’entre eux estiment que la pauvreté et l’exclusion ont augmenté au cours des dernières années. Et ce, même s’ils sont moins nombreux désormais à juger que les inégalités ont augmenté.

Et si huit Français sur dix portent un regard positif sur leur situation personnelle, une grande part exprime des peurs quant à l’avenir. Près de quatre Français sur dix craignent une situation de chômage pour eux-mêmes ou leur entourage. Et autant se considèrent dans une situation dégradée par rapport à celle de leurs parents.

* Les données ont été collectées entre octobre et décembre 2015, auprès d’un échantillon de 3.023 personnes représentatives de la population âgée de 18 ans ou plus en France métropolitaine.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.