Mensonge par omission, ou bien mensonge politique électoraliste!

 

Les mensonges d’un Maire en Campagne !

J’ai pris connaissance d’un article paru le Vendredi 15 novembre 2019 sur le Journal de Saône et Loire qui m’a fait réagir. Dans cet article, la locataire d’un logement du parc privatif dénonce l’état d’humidité de l’appartement qu’elle loue. La journaliste étaye son article par une photo d’un plafond et d’un angle de mur attaqués par de la moisissure. La réaction de la locataire de saisir la presse était à mon sens un des meilleurs moyens pour attirer l’attention du bailleur particulier. Donc jusque-là rien de contestable. La journaliste en bonne professionnelle et dans un souci d’équité, à interroger entre autres, David Marti, Maire du Creusot en campagne pour les élections Municipales et c’est là que les bras m’en sont tombés. Il dit, je le cite « Après avoir rénové le logement social, il faut s’attaquer au privé », c’est louable et défendable ! Sauf que derrière ces paroles de politique en campagne, la vérité est bien différente. Tout le monde sait que les paroles des politiques n’engagent que ceux qui les croient, la preuve !    Il laisse croire que l’ensemble des logements sociaux ont été rénovés au Creusot ! 

 

Scan2

 

Ceux qui consultent les journaux ou les magazines internet de notre ville, ont pu voir des articles sur la réhabilitation des habitations de la cité Françoise Schneider à la Mouillelongue et à la fin des travaux médiatisés par la présence d’habitants, de Monsieur Marti et celles de responsables du bailleur social, l’OPAC. Isolation par l’extérieur, remplacement des menuiseries, nouvelles chaudières à la technologie plus récente, plus économique et plus performante, mise en place de VMC, mise en place de rampes dans les escaliers d’accès. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Le Maire le dit lui-même, en laissant entendre que le logement social est rénové au Creusot et que maintenant il fallait s’attaquer aux logements privés ! Sauf que ce sont des propos mensongers, mais rien d’étonnant en période d’élections !

 

Scan1

Heureusement la vérité est tenace ! La cité Françoise Schneider a une sœur jumelle, la cité Jean Schneider dans le quartier de l’Hôtel Dieu, longeant le boulevard Saint Antoine ! Ce sont exactement les mêmes constructions d’après-guerre, des année 1947.  De nombreux logements font partie du parc immobilier, appartenant encore au bailleur social, l’OPAC. Les locataires pensaient qu’après les travaux de la cité Françoise Schneider achevés, eux aussi connaîtraient le bonheur de vivre dans des logement assainis, isolés des courants d’air ambiants, finit les factures de gaz au montant astronomique et aux difficultés pécuniaires que cela engendre. Pouvoir refaire enfin les peintures, que l’humidité éclate et ronge, les plâtres qui tombent, les papiers peints moisis, les plafonds où des champignons pas très comestibles prospèrent. Une lettre venant de l’OPAC arriva dans la boîte aux lettres !

P1130289

Les travaux allaient démarrer, pensaient-ils, que nenni, oh désespoir, oh trahison …  Il s’agissait d’une proposition de rachat de leurs logements. Le prix proposé semble disproportionné, au vu des travaux à effectuer. Travaux de la même ampleur que ceux réalisés dans l’autre cité de la Mouillelongue. Un locataire contacta l’OPAC pour avoir des explications, il lui fut répondu que rien n’était prévu pour la cité Jean Schneider et qu’il n’y avait pas de budget. Monsieur Marti avant de vouloir contraindre les bailleurs privés à respecter les normes, occupez-vous du parc social sur lequel vous avez du pouvoir. Mais surtout arrêtez de mentir, vous ne tromperez personne !     

P1130251

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   Quand on est le premier magistrat d’une ville et que l’on souhaite le rester, on fait preuve d’honnêteté, de probité et d’honneur ! Une fois de plus vos propos ne le démontrent pas, au regard de la vérité et des preuves !

Monsieur Marti vous mentez !

Pascal Guillemoz MNCP71

 

Le rôle important des élus
locaux Les élus locaux sont représentés
dans les conseils d’administration
de chaque organisme Hlm, quel
que soit son statut. Il est important
que les représentants des collectivités locales occupent cette place
qui leur est réservée dans les instances. Elle leur permet de participer en amont aux choix stratégiques
qui présideront à l’action des organismes dans les territoires. Si elles
n’ont pas été sollicitées, les collectivités locales dont une part importante du patrimoine de l’organisme
se trouve dans leur territoire peuvent présenter des demandes aux
opérateurs https://medias.amf.asso.fr/…/DOCUMENTS/AMF_10133_GUIDE.pdf

P1130242

 

P1130278

P1130278

P1130264

P1130276

P1130271

 

P1130269

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.