Soyons les grandes gagnantes ! Tou-te-s dans la rue !Dimanche 8 mars 2020

, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, exigeons l’égalité femmes-hommes et le re-trait de la réforme des retraites. Contrairement à ce que prétend le gouvernement, les femmes sont les grandes perdantes de la réforme des retraites :  supprimées les 2 annuités de cotisation par enfant (et un an dans le public) ;  la pension de réversion, dont les bénéficiaires sont à 90 % des femmes, ne sera plus accessible en cas de divorce ;  la prise en compte de toute la carrière au lieu des 25 meilleures années (et des 6 derniers mois dans le public) ne permettra plus de neutraliser les périodes de temps partiels, ou d’interruption pour s’occuper des proches ;  400.000 femmes fonctionnaires (aides-soignantes, infirmières, sages-femmes…) perdront la « catégorie active » et la reconnaissance de la pénibilité. Alors qu’elles peuvent partir à compter de 57 ans aujourd’hui, elles devront attendre 62 ans ;  il faudra travailler toujours plus longtemps, ce qui est particulièrement défavo-rable aux femmes qui sont déjà aujourd’hui 40 % à partir avec une carrière incom-plète. Pour que les femmes soient les grandes gagnantes, nous voulons au contraire : 1. Sanctionner les employeurs qui discriminent en mettant fin aux 26 % d’écart de salaire entre les femmes et les hommes ; 2. Lutter contre la précarité et les temps partiels subis par 80 % des salarié-e-s avec des salaires souvent en dessous du seuil de pauvreté et une flexibilité maximum (travail de nuit, le dimanche, horaires variables, amplitudes horaires énormes) ; 3. Revaloriser les métiers à prédominance féminine. les qualifications doivent être reconnues et rémunérées. Les conditions de travail doivent être améliorées et la pénibilité reconnue ; 4. Prévenir les violences sexistes et sexuelles et protéger les victimes. Il est urgent de mettre en place des mesures de protection des victimes et de prévention des violences sur tous les lieux de travail ; 5. Des droits pour la maternité et la parentalité. La maternité n’est toujours pas acceptée au travail. Pour permettre à toutes et tous d’avoir des enfants et une carrière professionnelle. LES FEMMES DE LA CGT, Solidaires71, FSU, FO EN ASSOCIATION AVEC FEMMES SOLIDAIRES APPELLENT A SE RASSEMBLER ET A DÉBATTRE ESPLANADE DE LA MAIRIE À MONTCEAU SAMEDI 7 MARS 2020 – 10H005 Mars 2020

 

Visits: 165 | Today: 0 | Total: 18708

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.