Cette ancienne députée LREM tire à boulets rouges sur la macronie

Source: https://www.lactucitoyenne.fr/actualites/politique/cette-ancienne-deputee-lrem-tire-a-boulets-rouges-sur-la-macronie?fbclid=IwAR1gjrbbkSM1RGReSnOJn8yEWfNiwNO0RK4rXoSwEKjhP89vZiml2omo3WA

La députée Martine Wonner était l’invitée de l’émission «Le défi de la vérité» diffusée sur FranceSoir ce mercredi 23 juin 2021.

«Ce n’était que de la com, ce n’était que du vent»

Humbert Angleys: «Et en sujet de « En Marche », vous disiez en 2017 que vous vous reconnaissiez, que vous aviez été séduite par la nouveauté, la fraîcheur, la proposition relativement différente que pouvait incarner Emmanuel Macron, un espoir un peu inédit. Vous trouvez qu’ils ont perdu en route cet ADN initial et notamment avec un centralisme très fort, une verticalité

très marquée. Ils ont oublié les provinces, les régions, les territoires ?» Martine Wonner: «Alors je pense que réellement, cette approche plurielle « ni de droite, ni de gauche » qui serait relativement équilibrée entre le libéral et le social, ce n’était que de la com, ce n’était que du vent. Je m’en suis aperçue très très vite. En fait, à aucun moment, ce projet présidentiel n’a été appliqué en réalité dans les textes. Il y a eu une politique dès le départ, extrêmement forte et libérale sur le plan économique, mais sans aucun respect des valeurs sociales.»

«C’est 577 parlementaires qui ne servent plus à rien, sauf à obéir à l’exécutif»

Humbert Angleys: «Vous aviez déclaré, en tant qu’élu de la nation, dans une tribune qu’on avait republiée sur FranceSoir: « J’assiste depuis le mois de mars 2020 à l’affaiblissement total de la démocratie parlementaire ».» Martine Wonner: «Mais ce n’est pas Martine Wonner et ce n’est pas la parlementaire Martine Wonner, c’est 577 parlementaires qui ne servent plus à rien, sauf à obéir à l’exécutif. Mais réellement, quels ont été les débats qui ont pu faire basculer ou qui ont pu amener depuis mars 2020 à un amendement qui aurait amélioré ou rendu différent une proposition de loi du gouvernement ? Rien !» Humbert Angleys: «Mais ça c’est la cinquième République ?» Martine Wonner: «A ce point-là ? non.»

«Le fait majoritaire est très délétère»

Humbert Angleys: «Vous pensez qu’on a franchi un cap ?» Martine Wonner: «En discutant avec des anciens parlementaires et dans le groupe Libertés et Territoires dont nous avons un parlementaire, Charles de Courson, qui en est à son septième mandat. Donc, il a quelques expériences et j’aime beaucoup discuter avec lui. Non, ça n’a jamais été à ce point. Le fait majoritaire est très délétère, vraiment très délétère pour la démocratie. Et la maison du peuple qu’est l’Assemblée nationale, on voit à quel point Olivier Véran, pour ne citer que lui dans un exemple, a eu le culot de demander à un député de sortir, de quitter l’hémicycle. Alors que je le rappelle toujours, c’est le gouvernement qui est invité dans la maison du peuple.» Humbert Angleys: «Vous ne vous étiez pas privé de le rappeler à l’époque d’ailleurs.»

Visits: 7 Visits: 1165814

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.